Une passion depuis toujours...

Je me prénomme Fanny, maman de 3 enfants, comptable, et surtout envahie par une passion dévorante pour nos amis félins.

Depuis mon plus jeune âge, j'ai manifesté une attirance très prononcée envers les chats. Naturellement, dès que j'ai pris mon indépendance, j'ai souhaité avoir MON chat, un magnifique chartreux non loof qui fait toujours mon bonheur depuis une quinzaine d'années.

Et un jour, LA rencontre avec un Sacré de Birmanie chez des amis, j'ai eu un véritable coup de foudre. C'est la que tout à commencer, d'abord des lectures, des recherches... L'envie d'en posséder un et très vite j'achète mon premier birman en 2017. Je pensais m'arrêter là, deux chats c'est bien ! Je suis devenue totalement accroc à cette race, je me suis abonnée à tous les groupes consacrés à cette merveilleuse race, je me suis rendue en exposition en tant que visiteur, j'ai continué mes recherches pour en apprendre toujours plus. 

Enfin, j'achète mon deuxième birman (avec beaucoup d'attention puisque je connais maintenant le standard de la race) avec l'idée de pouvoir à mon tour le présenter en exposition et l'espoir inavoué qu'il puisse faire un podium. Ce qui ne fût pas le cas, mais il ne démérite pas non plus. 

Je me dis alors que ce serait vraiment chouette d'avoir des chatons Sacré de Birmanie et d'essayer de faire naître de beaux chats, bien dans leurs patounes et dotés d'une santé de fer. L'aventure commence donc fin 2017, je me démène dans les démarches administratives pour créer ma chatterie, je me forme, j'investis et c'est parti ! Nos premiers chatons sont nés le 25 avril 2018, jour de mon anniversaire, quel cadeau ! 

Malgré les difficultés rencontrées, car disons-le, être éleveur c'est beaucoup de sacrifices quand même, des nuits à veiller les mamans prêtes à mettre bas, à biberonner et réchauffer les nouveaux-nés, supporter les chaleurs buyantes de ces demoiselles, vivre avec un mâle entier qui vocalise et marque à n'en plus finir, un travail de nettoyage et désinfection intense, pas de week-end ni vacances, une présence permanente pour nos adoptants, un stress immense lorsqu'une mise bas se complique ou qu'un chaton n'est pas en forme, des tours chez le véto, de l'administratif à gérer, un émotionnel mis à rude épreuve lors du départ des chatons et parfois une peine immense lorsque dame nature vient oter la vie d'un de nos protégés... Oui malgré tout cela, j'aime ce que je fais, mon seul regret est de ne pas l'avoir fait plus tôt car cette passion me comble de bonheur au quotidien, je me sens pleinement épanouie entourée de mes chats et pour rien au monde je ne pourrais m'en passer.

Bienvenue dans mon univers 

Fanny